Le rond point du Portier, une infrastructure cruciale pour le développement de l’écoquartier 2/3

2019-05-24T15:29:02+00:0023 mai 2019|Actualités, Monaco|

Sous le rond-point du Portier, se déroulent de multiples travaux pour plusieurs ouvrages indispensables

Sur site, il est impossible d’interrompre la circulation, sous peine de congestionner l’ensemble du trafic. C’est dans cet environnement particulier, que se déroulent les constructions de nouveaux équipements.

Derrière les palissades, les travaux du rond point du Portier atteignent jusqu’à neuf mètres de profondeur. Photo © SAM L’Anse du Portier

L’objectif principal est de réaliser une rampe permettant de desservir le futur quartier de L’Anse du Portier. Cette structure s’appelle la « virole ». Cette voie de desserte prend la forme d’une hélice souterraine et se situe au coeur du rond-point. C’est par cet ouvrage que les véhicules entreront et sortiront des parkings se situant sous les immeubles. Quant aux voies en surface de l’extension en mer, elles seront entièrement piétonnes.

Une représentation de la rampe d’accès souterraine, de forme hélicoïdale, la virole. Photo © SAM L’Anse du Portier

Dans le même temps, la construction de cet accès permet le développement ou l’amélioration d’autres infrastructures souterraines. Dans la virole elle-même est créé un bassin d’orage2 de 3000m3. Située dans une « cuvette » naturelle, au pied de massifs rocheux, la Principauté de Monaco est de fait le réceptacle des eaux de pluie qui s’écoulent vers la mer. En cas de très fortes précipitations, ce bassin facilitera la gestion du trop-plein d’eaux pluviales, évitant ainsi le débordement des eaux usées.

La réalisation des parois du nouveau bassin d’orage suivant la technique du « béton projeté ». Photo © SAM L’Anse du Portier

A proximité, sous le viaduc de la voie rapide, le parking du Portier (sans rapport avec les parkings qui se trouveront sous L’Anse du Portier) comprenant une centaine de places, est en construction. Sa sortie empruntera une partie de la virole.

Au fond à gauche la sortie du parking du Portier qui empruntera une partie de la rampe de sortie de la virole. Photo © SAM L’Anse du Portier

La réalisation de cet ensemble, complexe et d’une emprise considérable, impose le dévoiement des réseaux existants. Ils alimentent la zone résidentielle autour du rond point mais se trouvent désormais sur l’emplacement des nouveaux ouvrages. Il faut donc déplacer ces réseaux en contournant l’espace d’emprise.

Il en va ainsi pour la distribution du gaz et de l’électricité par la Société Monégasque d’électricité et de Gaz (SMEG), des liaisons multitubulaires de l’opérateur de téléphonie Monaco Telecom et des caméras de sécurité.

Un réseau Monaco Telecom. Photo © SAM L’Anse du Portier

Il en va de même pour le système de gestion des eaux pluviales. 

Un nouveau réseau « MODULOVAL3 » a été mis en place. Il contourne le rond-point du Portier pour se connecter au réseau d’assainissement existant de Monaco. Six regards sont aussi réalisés pour accéder à ces structures souterraines sans avoir à creuser la chaussée. 

Par temps sec, l’eau part directement en station de traitement. Par temps d’orage, une partie de l’eau suit le cheminement classique, l’autre partie est évacuée vers le bassin d’orage pour décantation, avant d’être re-pompée vers le réseau classique après l’orage. En cas de très forte pluie, le trop plein est rejeté vers la mer via l’émissaire en PEHD R2804. Il a été créé lors de la construction de l’extension en mer. Son diamètre interne de 2.5m en fait le plus grand d’Europe. Il débouche en mer à 20 mètres de profondeur.

Qu’il s’agisse de la virole ou de l’assemblage du réseau MODULOVAL, la construction des ouvrages se fait suivant ces étapes :

  • soutènement pour contenir la terre (réalisation de parois en béton projeté renforcées de micros pieux qui se prennent dans la roche dure),
  • terrassement jusqu’au niveau souhaité,
  • réalisation des voiles5 de béton du bassin d’orage (béton projeté),
  • réalisation de l’assemblage des éléments MODULOVAL et pose de l’émissaire.

Le point de raccordement entre le nouveau réseau moduloval à droite, et le réseau d’assainissement existant. Photo © SAM L’Anse du Portier / TA

Au total, l’espace du rond point du Portier comprend jusqu’à 6 zones de travaux simultanées.

Ces opérations, qui se déroulent jusqu’à neuf mètres de profondeur, ont fait l’objet d’une planification particulièrement minutieuse. Elles sont menées sans interruption des services fournis aux résidents et commerces avoisinants.

C’est seulement une fois que les nouveaux réseaux seront terminés et mis en service, que les anciens systèmes utilisés seront déposés. Dans le même temps est réalisée la préparation du raccordement du futur quartier à ces mêmes réseaux en prévoyant leur extension en direction de l’Anse du Portier. Une fois achevée la création du foncier, il ne restera plus qu’à « connecter » L’Anse du Portier à ce qui sera devenu l’ancien littoral, pour fournir l’ensemble des services.

2. Un bassin d’orage est un espace qui retient les eaux pluviales en cas de fortes précipitations. Il opère la rétention puis la décantation des eaux usées. Il limite les risques de déversements en mer.
3. Le MODULOVAL est une pièce de béton armé octogonale, préfabriquée, qui mesure 2.40m de long, 1.15m de large et 1.95m de haut. 42 pièces ont été posées. Elles contournent la virole par la droite en passant par sa partie supérieure (côté montagne). 4. Un émissaire est une canalisation de gros diamètre où circulent les effluents.
5. Paroi verticale de béton armé réalisée sur site.