Les fonctions de la nouvelle façade littorale de la Principauté, introduction…

2019-10-22T12:12:53+00:0021 octobre 2019|Actualités, Monaco|

17 caissons forment la ceinture mais ils sont 18 au total. Le dernier, équipé d’une piscine se positionne à l’entrée du port d’animation devant le caisson C1.

Dix-huit caissons qui composent cette superstructure monumentale de 500 mètres de long.

La ceinture de caissons a pour principale vocation la protection du nouveau quartier en cours de réalisation, terrains, bâtiments et parc qui y seront édifiés ultérieurement. Elle agit comme un rempart en absorbant dans des chambres d’amortissement spécifiquement conçues, l’énergie de la houle et des vagues les plus fortes. Elle permet de couper leurs effets sur l’infrastructure.

Photo © Bouygues TP MC

La ceinture de caissons constitue aussi un écrin surprenant pour la faune et la flore. Grâce à une série de dispositifs très particuliers, spécifiquement développés pour le projet monégasque, elle favorise sa colonisation par les plantes, les algues et les animaux marins. Intégrées dès l’origine du projet, les mesures d’éco-conception, renforcées par une R&D (recherche/développement) permanente sur ces sujets, offrent des solutions favorisant le développement de la biodiversité.

Quasi invisibles pour l’observateur d’aujourd’hui et pour le promeneur et l’usager de demain, ces techniques innovantes sont cependant décisives pour la réalisation et la pérennité de l’éco-quartier et son intégration dans le milieu naturel. Elles illustrent à merveille une idée neuve et … durable : la « biodiversité urbaine ».

1. La ceinture de caissons, un rempart de conception (quasi) inédite

2. La ceinture de caissons, un support de développement pour la biodiversité