Un ballet de camions, de grues et d’engins de levage…

2020-03-05T11:44:17+00:005 mars 2020|Actualités, Monaco|

2019 restera dans la mémoire collective de la Principauté, comme l’année de la concrétisation visuelle de la nouvelle extension du territoire monégasque : depuis son lancement en 2017, le chantier a progressé dans le respect absolu du calendrier et, à la mi-décembre, le foncier s’est matérialisé sur six hectares.
2020 a ouvert un nouveau chapitre de l’urbanisation en mer : l’entrée du programme de construction dans sa phase terrestre.

De multiples activités préparatoires, préalable au développement du programme de construction immobilier, vont occuper les équipes mobilisées sur le site, tout au long de l’année 2020. Il faut en effet rendre exploitable cette nouvelle surface, pour qu’elle accueille le parc paysager d’un hectare, les différents bâtiments qui jalonneront le nouveau bord de mer et les aménagements indispensables au fonctionnement du futur espace urbain.

Vidéo © Bouygues TP MC

La nouvelle année a été planifiée pour permettre de réaliser une série d’opérations, dont certaines ont été entamées en 2019. Elles sont de trois ordres :

  • Achever les opérations sous-marines et les travaux sur les caissons,
  • Développer les qualités du terrain pour permettre les constructions,
  • Intensifier la campagne de réalisation des fondations des bâtiments.

Au total, ce sont plus de 1100 pieux qui vont être réalisés, forés à travers le terrain jusqu’à la roche, parfois jusqu’à 60 mètres de profondeur. Cette activité se déroulera jusqu’en mars 2022.

C’est la raison pour laquelle ces dernières semaines nous assistons à ce ballet de camions, de grues, d’engins de levage sur tout le site. Voici le timelapse du mois de février 2020.