Fondations profondes 1/3

2020-03-27T10:29:11+00:0012 mars 2020|Actualités, Monaco|

La première étape des bâtiments de l’Anse du Portier 1/3

Les fondations assurent la stabilité des ouvrages

Les fondations sont les éléments de structure qui supportent les bâtiments en surface et les constructions souterraines. Elles assurent deux fonctions principales :

  • D’une part, les fondations transmettent au sol les efforts de la structure, son poids et les charges et surcharges qui lui sont appliquées. Elles assurent la résistance et la stabilité de l’ouvrage. Plus il est grand et lourd, plus les dimensions des pieux qui le soutiennent sont importantes ;
  • d’autre part, les fondations sont des éléments primordiaux lors d’événements extraordinaires tels qu’un séisme. En cas de secousses sismiques, pour préserver l’intégrité d’un bâtiment, il faut lui permettre de réagir sur toute sa surface de façon uniforme. Si la construction prend appui sur différents types de sols (par exemple du sable et de la roche), leurs propriétés mécaniques différentes génèrent des réactions aux secousses elles aussi différentes créant des déséquilibres.

Pour absorber l’ensemble des efforts auxquels sont soumis les bâtiments, les fondations s’ancrent dans le sol. Elles doivent elles-mêmes s’établir sur un support stable et solide.

De façon générale, en fonction de la nature de la construction à soutenir (en tenant compte de son poids, de ses dimensions, de ses formes), et de la composition géologique des sols, il faut aller chercher dans le sous-sol un terrain homogène et dur qui soutiendra les fondations.

Les fondations profondes de L’Anse du Portier

Sur le chantier de l’extension en mer, les fondations sont profondes :
le substratum, la couche rocheuse stable et dure qui se trouve désormais sous le remblai d’assise1 ou sous le remblai du terre-plein central, ne se situe pas à la même profondeur sous toute la surface du terrain gagné sur la mer. Les forages qui permettent de l’atteindre pour couler les pieux de béton armé varient de 17 à 61 mètres.

Schématiquement, on peut assimiler les pieux à d’immenses pilotis sur lesquels sont posées les constructions.
Les bâtiments de L’Anse du Portier sont lourds et leur géométrie particulière, notamment pour l’immeuble du port. Il comptera 17 étages et s’étendra sur 126 mètres de long, précise Philippe Péchiné, chargé des fondations profondes à la MODA2 « …par conséquent, les descentes de charge sont importantes3.

Philippe Péchiné, chargé des fondations profondes à la MODA. Photo © SAM L’Anse du Portier

Le design particulier du bâtiment comporte de grands porte-à-faux. Ceux-ci concentrent des charges sur des points particuliers … » qu’il faut donc soutenir.

Le plan d’implantation des 1100 pieux qui soutiendront les ouvrages de L’Anse du Portier. Illustration © SAM L’Anse du Portier

Aux bâtiments de surface et à leurs spécificités, s’ajoutent les structures souterraines :

  • Le premier sous-sol qui contient une galerie technique, abritant les différents réseaux indispensables à la vie du quartier (eau, électricité, gaz, téléphonie, évacuation des eaux usées, etc…),
  • Le second sous-sol qui contient la voie de desserte intérieure (VDI) permettant la circulation des véhicules et conduisant aux locaux techniques et aux parkings.

Les pieux en quelques chiffres

  • 1100 pieux au total seront posés sous l’ensemble de la surface de 6 hectares de l’extension en mer. Il s’agit du plus gros chantier de cette nature en Europe.
  • La longueur moyenne d’un pieu est de 38 mètres,
  • La série de pieux la plus courte mesure 17 mètres et la plus longue, 61 mètres,
  • Mis bout à bout, l’ensemble des pieux constituerait une ligne droite de 40 kilomètres,
  • 40 000 m3 de béton vont être nécessaires pour réaliser l’ensemble des fondations.
  • À lui seul, le secteur comprenant l’immeuble du port nécessite 160 pieux disposés sur 3000 m2, soit 15% de l’ensemble des fondations profondes
  • Pour chacun des quatre immeubles des Jardins d’eau, il faudra compter 70 pieux, une quinzaine pour chaque villa.
Sur cette image, on distingue très nettement les tailles et les formes très différentes des immeubles qui vont prendre place sur le futur écoquartier. Image © Principauté de Monaco – SAM L’Anse du Portier – Renzo Piano Building Workshop – Valode & Pistre Architectes – Michel Desvigne Paysagiste
1. A ce propos, on peut se reporter au dossier thématique 3, « De la carrière à la mer, l’élaboration du remblai d’assise ».
2. La Maîtrise d’Ouvrage Déléguée des Aménagements (MODA)
3. La descente de charges est le principe de distribution et de transfert des charges dans une structure. L’objectif est de connaitre la répartition et le cheminement des charges sur l’ensemble des points d’appui et des éléments porteurs d’un ouvrage. Les pieux sont dimensionnés et placés en conséquence.