Réalisation du terrain2020-01-28T15:33:11+00:00

La conception

Réalisation du terrain

En juillet 2019, la ceinture composée des 18 caissons fabriqués à Marseille a été achevée. Leur raccordement aux berges a débuté.
La silhouette de l’éco-quartier de l’Anse du Portier dessine le nouveau littoral de la Principauté et la construction proprement dite du terrain peut donc commencer.

La fermeture de la ceinture de caissons a pour effet de créer un bassin d’eau salée, entre le littoral existant et le littoral en devenir.
Pour créer le terrain à bâtir, du sable est déposé progressivement dans le « lac » entre la mi octobre et la mi décembre 2019.
Pour cette nouvelle opération, deux navires assurent quatre livraisons de sable par semaine, deux par navire. 24 000 tonnes sont déposées à chaque passage. Au total, il faudra 31 livraisons pour transporter les 750 000 tonnes.
Chaque navire est équipé d’un moyen de déchargement de 75 mètres de long. L’engin baptisé « la sauterelle » est un élévateur mobile et inclinable, muni d’un tapis convoyeur (ou de godets en fonction de l’usage), qui permet la dépose de matériaux. Chaque navire est placé parallèlement aux caissons dans un secteur prédéterminé. La sauterelle passe par-dessus l’ouvrage en béton pour décharger sa cargaison à l’arrière.
Un déchargement dure environ 14 heures.

Photos © SAM L’Anse du Portier

Tandis que le sable de carrière est déposé, le plan d’eau se vide par percolation. L’eau de mer s’échappe lentement à travers le remblai d’assise sous-marin et s’écoule vers l’extérieur de la ceinture de caissons, au rythme de la dépose du sable. L’avantage de ce procédé réside dans le rôle de filtre que joue le remblai d’assise.
En effet, il retient les « fines », ces poussières naturelles contenues dans le sable et ces dernières ne provoquent pas de turbidité à l’extérieur de la ceinture de caissons.
Le terrain est constitué le 14 décembre 2019.

Photo © Bouygues TP MC.